Quand les prix de l'immobilier font leur Festival...

20/04/2017 Actualité

Alors que la 69ème édition du célèbre Festival s’apprête à dérouler son tapis rouge à Cannes, du 11 au 22 mai,  nous avons cherché à savoir quelles autres villes françaises font leur miel de la présence des stars… qui peut faire flamber très fort les prix des maisons !

Bien sûr, au commencement, Dieu créa la femme… et Bardot créa Saint-Tropez ! Dans ce petit village de pêcheurs, les prix de l’immobilier sont restés très sages jusqu’à ce que Roger Vadim, en 1956, en fasse le cadre de son célèbre film. Plus tard, en 1958, BB devenue le sex symbol international que l’on sait, y acquit sa fameuse Madrague… et les prix ne cessèrent plus de monter. Dans les années 80, les stars du showbizz français mais aussi la jet set internationale prirent l’habitude de se retrouver chaque été chez Senequier, au Byblos, au Club 55, aux Caves du Roy, au VIP Room…. et les prix continuèrent à grimper : 15 à 20% tous les ans, rien de moins…

Et BB créa Saint-Tropez…

En revanche, léger coup de mou en 2011, après l’élection de François Hollande, la désertion des Italiens et de beaucoup d’acheteurs étrangers… mais déjà, depuis l’année dernière, les prix remontent.

La plage de Pampelone

Les pêcheurs ont depuis longtemps cédé leurs maisons, divisées en petits appartements vendus de 8000 à 10 000 euros le m2; une vue sur le port, et on peut atteindre 15 à 20 000 euros; quant aux luxueuses villas qui parsèment la presqu’île jusqu’à Ramatuelle et Gassin, elles peuvent atteindre 30 000 euros/m2, selon la surface et l’emplacement. Les plus recherchées, celles qui voisinent un lieu mythique comme la plage de Pampelonne, celles qui offrent un panorama d’exception, peuvent atteindre des sommes pharaoniques : 51 millions d’euros pour une villa dans les Parcs achetée il y a trois ans, par exemple.

 En Provence, petits villages pour grandes stars

Au delà de Saintr-Tropez, bien sûr, c’est toute la Côte d’Azur qui bénéficie de la présence des stars – Ramatuelle, tout proche, dépasse les 11 000 euros par mètre carré, et à Cannes, il peut culminer à 15 000 euros. Mais à l’instar de Saint-Tropez, c’est encore un tout petit village provençal jusqu’alors inconnu, qui a réussi à attirer un couple mythique du 7ème Art : Brad Pitt et Angelina Jolie ont élu Correns, commune verdoyante du Var, pour y poser leurs valises… occasionnellement. Parmi leurs nombreuses propriétés partout dans le monde, le château de Miraval serait, aux dires mêmes du couple, la préférée; et c’est d’ailleurs là qu’ils se sont mariés en 2014. Ils y produisent même du rosé – baptisé Pink Floyd, en l’honneur du groupe qui aurait enregistré ici une partie de son album mythique. A Correns, pourtant, le prix moyen du m2 reste dans des limites plus raisonnables que dans d’autres villes varoises, avec un modeste 2062 euros/m2. Et malgré les rumeurs persistantes de divorce des Brangelina, pour l’instant, la ville attire plus les curieux espérant (en vain) croiser le couple que les investisseurs.

Un autre couple star, installé en Provence, a bel et bien divorcé… mais pour l’instant, leur maison du Plan-de-la-Tour, également dans le Var, n’a pas été vendue. Johnny Deep a démenti, en septembre dernier, avoir voulu liquider cette somptueuse propriété acquise en 2008 avec Vanessa Paradis… pour 23 millions d’euros ! Pourtant, une annonce avait bel et bien été passée en juin, avant d’être retirée, proposant à ce prix les douze bâtiments et les 15 hectares de terrain…

L’Atlantique, élégance discrète…

Bien loin de ces sommes provençales, des bords de mer moins peuplés savent attirer aussi des célébrités du 7ème Art. Ainsi, il y a dix ans,  Guillaume Canet est tombé amoureux du Cap Ferret, où il a passé plusieurs fois des vacances avec des amis aussi célèbres que Jean Dujardin et Gilles Lellouche… à qui il a fait tourner, au même endroit, son film  « Les petits mouchoirs ».

Depuis, les prix de l’immobilier s’envolent dans cette ville balnéaire très chic – comptez autour de 5000€/m2, en moyenne – et d’autres stars, telles Carole Bouquet ou Marc Lavoine y ont acquis des maisons.  Gad Elmaleh, quant à lui, depuis qu’il a pris le large de Monaco, préfère la Vendée : l’île d’Yeu, si elle est moins « bling bling » que la Côte d’Azur, n’en attire pas moins beaucoup de personnalités – showbusiness, mais aussi politiques ou milliardaires… avec des prix à l’avenant : « on a atteint des budgets jamais vus sur notre île, au-delà de 1,5 million», s’étonne-t-on à l’agence Foncia de l’île.

L’isolement des îles, la discrétion du Gers

Petites ou grandes, les îles ont d’ailleurs toujours attiré les comédiens. Au premier rang, bien sûr, figure depuis longtemps la Corse, où des vedettes comme Jacques Dutronc ou Christian Clavier ont acquis des propriétés. C’est le sud de l’île de beauté qui attire le plus les people et concentre les prix les plus chers : à Bonifacio ou Porto-Vecchio, on peut retrouver les prix pharamineux de la Côte d’Azur, avec des records du type 10 millions d’euros pour une propriété de 19 hectares… pieds dans l’eau, à ce prix là, c’est bien le moins ! Dans le golfe de Sperone, le ticket d’entrée s’établit à 4 millions d’euros pour 250 mètres carrés habitables en deuxième ligne et 3000 mètres carrés de terrain. A l’opposé de ces destinations tapageuses, d’autres régions à la douceur de vivre beaucoup plus discrète trouvent leurs amateurs, comme le Gers. Pierre Arditi, par exemple, aime depuis longtemps aller se ressourcer dans la verte campagne gasconne. Et une comédienne qui fait beaucoup parler en ces temps d’élection présidentielle y a ses habitudes : les parents de Julie Gayet ont acquis en 2005 le château de Cadreils, où François Hollande aurait déjà séjourné en toute discrétion…

Du tapis rouge… aux planches de Deauville

Enfin, à l’heure du Festival, n’oublions pas de citer la rivale de Cannes, qui attire aussi les stars en nombre chaque automne pour célébrer le film américain… L’élégante normande a, de longue date, ses aficionados – comptez une moyenne de 6 398 €/m2. C’est pourtant chez sa voisine plus modeste,Trouville, que l’un des plys mythiques acteurs français, Gérard Depardieu, avait décidé en 2013 de se faire construire une maison en bois de 205 m2 – modeste, au regard des hectares de propriété qu’acquièrent certains de ses confrères du 7e Art ! Mais l’association des Amis de Trouville lui a mis des bâtons dans les roues, les hauteurs de la ville étant en zone protégée… la justice a récemment donné raison à l’acteur, mais pour l’instant, les travaux sont suspendus !