Travailler au vert : et si ma véranda devenait un bureau ?

12/10/2017 Art de vivre

Si vous exercez votre métier, comme c'est de plus en plus souvent le cas, en télé-travail ou en auto-entrepreneur, construire une véranda pour y abriter votre bureau est une solution doublement ingénieuse : non seulement elle vous permet de gagner de la place et d'aménager pour vous une vraie pièce au lieu d'un coin bureau dans le salon ; mais en plus, elle donnera à ce lieu où vous allez travailler au quotidien un petit air de vacances... à l'année ! Pouvoir regarder les arbres, le ciel, profiter de la lumière en toute saison, c'est un vrai luxe et une clé de la sérénité, anti burn out et source d'inspiration !

Les bonnes conditions
Pour pouvoir construire votre bureau véranda, il vous faut tout de même réunir quelques conditions : un jardin, une cour, un balcon, qui offrent la place nécessaire (au moins une dizaine de m2). L'idéal, si vous habitez au Nord, est un espace exposé au sud : il vous permettra, pendant l'hiver, de profiter de la chaleur emmagasinée au moindre rayon de soleil ! Par contre, si vous habitez dans une région très ensoleillée, mieux vaut privilégier une exposition sud-est, pour ne pas que votre bureau devienne une pièce trop étouffante à la saison chaude. Dans tous les cas, consultez des professionnels avérés avant de décider de l'emplacement, des procédés et des matériaux : installer une véranda ne s'improvise pas, et nécessite un sérieux savoir-faire si on souhaite en faire une vraie pièce où vivre et travailler, été comme hiver.

Quatre éléments clés
Vous allez travailler ici chaque jour, il faut donc veiller particulièrement à ces trois critères de confort :

- La dalle : en béton, elle doit être stable et étanche pour assurer une bonne isolation, et peut être complétée par un chauffage au sol performant.

 - La toiture : Le toit tout en verre est très esthétique… mais peut aussi provoquer une chaleur excessive, difficile à supporter. En fonction de votre région, la mise en œuvre de vitrages à contrôle solaire peut être une option. D’autres solutions sont envisageables : plaques opaques, panneaux plastiques ou couvertures classiques (ardoise ou tuiles par exemple).

 - Les vitres : grâce à leurs progrès, les vérandas d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec les serres vitrées d'hier, dans lesquelles on grelottait l'hiver et on étouffait l'été ! Le double vitrage à isolation thermique renforcée (ITR) est préférable au double vitrage classique, pour cette pièce destinée à vous accueillir chaque jour, et dans laquelle vous resterez assis sans bouger ! Vous pouvez également faire installer des rideaux ou stores intérieurs, l'idéal étant d'opter pour des stores thermo-réflecteurs :  leur face métallisée renvoie le rayonnement solaire à l’extérieur et empêche ainsi le réchauffement intérieur.

- L'aération : pensez à faire vérifier le nombre, la position et la taille de vos grilles d'aération, par rapport au volume de votre véranda. Elles doivent être en nombre suffisant, et bien placées, pour ventiler efficacement cette pièce où va fumer... votre cerveau !

Un éventail de matériaux

Votre choix dépend ici de l'esthétique, du confort, mais aussi et surtout de votre budget :

- Le PVC est le plus économique : il vous permettra d'acquérir une véranda pour 400 à 1000 euros le m2 en moyenne. Il a de très bonnes performances thermiques et s'avère facile à entretenir. Il est proposé en de nombreux coloris. Son principal inconvénient : il ne veillit pas très bien.

- Le bois ou l'alu sont accessibles autour de 800 à 1700 euros le m2; tous deux ont l'avantage de la légèreté et de la résistance; même s'ils sont moins performants que le PVC au niveau thermique. L'alu est le matériel le plus choisi aujourd'hui, car il permet un très large choix de formes et de couleurs. Le bois donne un rendu plus chaleureux, très esthétique, mais son entretien est plus délicat et il résiste moins bien aux intempéries. Ces deux matériaux doivent être fournis avec des profilés bien conçus pour limiter les ponts thermiques et les déperditions d'énergie.

- L'acier ou le fer forgé vont faire grimper la facture autour de 2000 à 2500 euros/m2. Ils peuvent offrir des rendus très design et tendance... mais là aussi, il faut veiller à la bonne installation pour limiter les ponts thermiques.

Lumière et design

Une fois construite, il vous restera à aménager cette pièce lumineuse, qui donne généralement sur la verdure d'un jardin, les arbres d'une cour... Prolongez dans la déco cet aspect naturel, apaisant et serein : les plantes vertes se trouveront très bien sous cet espace vitré, et ne feront que croître et se multiplier ! Quant au mobilier, vous pouvez opter pour la sobriété, par exemple avec le style scandinave, épuré et fonctionnel. Il se prête particulièrement bien à la décoration d'un bureau sous véranda... et le "hygge"- cet art de vivre danois qui s'exprime notamment dans la simplicité du design et dans le rapport à la nature – est pile dans la tendance. Ce serait, dit-on... la clé du bonheur !