Comment se protéger du coronavirus Covid-19 dans son immeuble ?

18/03/2020 Copropriété

Marc Varnizy, directeur des opérations de Tech-Way, filiale du Groupe Foncia spécialisée dans la désinfection et la lutte contre les nuisibles (dératisation, désinsectisation, anti pigeons), répond aux questions que tous les copropriétaires se posent en période de confinement.

Les mesures préconisées par le gouvernement s’appliquent-elles aux immeubles d’habitation ?

Oui, bien sûr. Tout le monde connaît désormais les fameux quatre gestes barrières individuels : se laver les mains, tousser dans le pli de son coude, utiliser des mouchoirs jetables et se saluer sans contact physique. Ces gestes s’appliquent aussi à la vie dans un immeuble, où l’on utilise les parties communes même en période de confinement et où on peut avoir des échanges réguliers avec ses voisins.

Quels sont les gestes à adopter dans un immeuble ?

Il y a deux zones de l’immeuble où il convient d’être particulièrement vigilant. D’abord le hall d’entrée de l’immeuble, car c’est là où il y a le plus de passage et donc un risque plus élevé d’y trouver des surfaces contaminées par le virus : les poignées de porte, les interphones, les portes elles-mêmes, les boîtes aux lettres, les boutons d’ascenseurs…
Être en contact avec ces surfaces n’est pas en problème en soi… sous réserve de ne pas porter ses mains à son visage et à condition de bien se laver les mains juste après ! Évitez bien sûr de laisser des enfants jouer dans ces espaces, et d’une manière générale, ouvrez les portes vous-même pour limiter les contacts de vos enfants avec ces zones à risque.
L’ascenseur est également une zone à risque, car non seulement il y a des surfaces potentiellement contaminées, mais également une forte probabilité de se trouver nez à nez avec un voisin ou une voisine dans un endroit exigu. Lorsque c’est le cas, mieux vaut monter ou descendre en solo, et renvoyer l’ascenseur ! On peut également emprunter l’escalier, ce qui permet de faire un peu d’exercice.

Mais si on prend l’escalier, il ne faut pas toucher la rampe, ça devient un peu compliqué !

Il ne faut pas non plus tomber dans la psychose : on peut parfaitement prendre l’escalier et tenir la rampe si on en a besoin. Par contre, il faut éviter de se toucher le visage, et se laver les mains dès que possible.

Faut-il porter des gants si nous n’avons pas de gel hydro-alcoolique ?

Non, ce n’est ni nécessaire, ni vraiment utile. Si vous portez des gants, le virus peut les contaminer et être transmis par la suite. Un lavage des mains est donc tout aussi efficace contre le virus, y compris sans gel hydro-alcoolique : on peut utiliser du savon et se laver les mains énergiquement pendant plusieurs minutes. Cela sera tout aussi efficace.

Pour éviter une transmission du virus dans une des deux zones sensibles que vous évoquiez, peut-on procéder à une désinfection ?

Oui, une désinfection avec un biocide adapté permet de tuer le virus. Mais il convient de souligner que faire une désinfection est surtout utile lorsque cela est fait de façon préventive et très régulièrement. Car il suffit qu’une personne contaminée passe quelques heures plus tard pour que la zone ne soit plus saine. De plus, ce n’est pas parce qu’une zone a été traitée qu’il devient inutile de se laver les mains, ou de respecter les autres consignes.
Les techniciens de Tech-Way possèdent le certificat biocide et peuvent intervenir pour désinfecter dans toute l’Île de France, ainsi qu’à Orléans, Chartres, Rouen, Évreux et Dreux.

Un dernier conseil ?

La crise sanitaire que nous traversons actuellement ne doit pas se traduire par un repli sur soi. Un immeuble, c’est une communauté. N’oubliez pas les personnes âgées, particulièrement vulnérables, qui vivent à proximité. Il est préférable pour elles de sortir le moins possible actuellement. Pensez donc à vérifier qu’elles ne manquent de rien… en respectant bien les quatre gestes barrières !