Un bail temporaire réservé aux étudiants, stagiaires et actifs en mission à courte durée :

02/07/2018 Revue de presse

Alors que la loi ELAN a suscité de nombreux commentaires au cours du mois de juin, le marché français de l’immobilier convainc les jeunes à devenir propriétaires et séduit de plus en plus d’anglais.  Est-ce parce que le logement de demain sera connecté ?

Sud-Ouest [WA1] 

Le grand quotidien régional est l’un des rares titres de presse à s’intéresser de manière impartiale à l’une des dispositions du projet de loi logement, celle appelée le « bail mobilité ». Approuvé par les députés début juin, ce nouveau bail a été conçu pour simplifier l’accès au logement des personnes dites en mobilité, comme les étudiants, les stagiaires ou les actifs en mission temporaire loin de chez eux. Conclu pour une durée d’un à dix mois non renouvelables, ce bail concerne uniquement les logements meublés. Mais « il est soumis à des règles moins strictes que la location meublée classique », souligne le quotidien de Bordeaux. Ainsi, aucun dépôt de garantie ne pourra être exigé. Le locataire pourra également bénéficier de la garantie Visale (Visa pour le logement et l’emploi).

https://www.sudouest.fr/2018/06/04/logement-le-bail-mobilite-pour-qui-pour-quoi-5114411-4689.php

LCI

« Entre 2004 et 2015, les personnes plus jeunes ont vu leur chances de devenir propriétaires de leur logement augmenter de 4 points.» Un constat inattendu qui s’appuie sur les statistiques de l’Insee. Dans son étude sur « les revenus et le patrimoine des ménages », évoquée par la chaîne info du groupe TF1, l’organisme indique que la tendance est identique pour les ménages à bas revenus après 2010 (après avoir chuté entre 2004 et 2010), « sans doute grâce à l'assouplissement des conditions de crédit par les banques et l’existence de dispositifs publics tels que le prêt à taux zéro. »

En revanche, « la proportion de ménages acquéreurs récents de leur résidence principale a diminué depuis 2004, chutant de 11,6 % en 2004 à 8,9 % en 2010 et 7,9 % en 2015. » Le profil-type des acheteurs récents est un couple de 30 à 39 ans avec enfant, vivant dans une ville de plus de 100 000 habitants, ayant un niveau de vie supérieur à la médiane. « Ceux-là ont vu chuter de 6 points par rapport à 2004 leurs chances d’acheter au cours des cinq années précédentes », note l’étude.

https://www.lci.fr/conso-argent/immobilier-vos-chances-d-avoir-recemment-achete-votre-logement-residence-principale-ont-chute-de-4-points-de-2004-a-2015-selon-l-insee-2089398.html[WA1] 

Boursier.com

Le goût des Britanniques pour la France ne diminue pas. Comme l’écrit le site patrimonial, ils « restent les acquéreurs étrangers non résidents les plus représentés en France, devant les Belges et les Suisses », selon le dernier observatoire de BNP Paris International Buyers. Les non-résidents s’installent majoritairement en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui concentre 21 % des transactions. Elle est suivie par la région Rhône-Alpes, le Languedoc-Roussillon et l’Ile-de-France. Dans cette dernière région, Paris intra-muros contre plus de la moitié des transactions, avec un montant moyen de 819 000 euros. Les Américains, de retour, ont dépassé les Italiens en termes d’investissements. En moyenne, sur la France entière, ce sont les Libanais qui ont le plus gros budget, devant les Norvégiens et les Chinois. 

https://argent.boursier.com/immobilier/actualites/les-etrangers-restent-attaches-a-limmobilier-francais-5003.html

Batiactu

Quelles seront les nouvelles façons de vivre dans un logement « intelligent » ? Pour tenter de répondre à cette question, le CNRS lance en septembre prochain le « HUman at home projecT », ou « HUT », expérimentation pour laquelle deux étudiants emménageront dans un appartement connecté, équipé de 16 capteurs au m². Comme l’explique le site professionnel, ce projet « mobilisera en tout une soixantaine de chercheurs » dans des disciplines très variées. Objectifs : optimiser les aménagements futurs, définir des marqueurs de bien-être ou mieux comprendre les interactions entre les deux humains et les systèmes communicants. Premiers enseignements attendus à l’été 2019.

https://www.batiactu.com/edito/logement-demain-et-nouvelles-facons-habiter-scrutes-53350.php