Prestations de désinfection coronavirus dans les immeubles : comment éviter les abus ?

01/04/2020 Copropriété

Alors que les demandes de désinfection se multiplient en période d’urgence sanitaire et que de nombreux acteurs vantent leur expertise sur internet, le risque d’abus est réel, avec des prix parfois multipliés par vingt.

Marc Varnizy, directeur des opérations de Tech-Way, filiale du groupe Foncia spécialisée dans la désinfection et la lutte contre les nuisibles (dératisation, désinsectisation, anti pigeons), nous explique comment trouver le bon prestataire.

Comment faire pour choisir la bonne entreprise de désinfection ?
Pour faire désinfecter son logement ou son immeuble correctement, il faut trouver un prestataire compétent, et s’assurer de payer le juste prix. Sur le premier point, mieux vaut faire appel à une entreprise spécialisée qui bénéficie du label 3D (dératisation, désinsectisation, désinfection). C’est un sujet sérieux, qui demande aux équipes un grand professionnalisme dans le choix des techniques et des produits.
Une bonne façon de faire une première sélection est de cibler des entreprises de maîtrise des nuisibles, car la désinfection fait partie de leur expertise. On peut aussi interroger le prestataire sur l’équipement qu’il compte utiliser, son mode opératoire ou sur les moyens de protection mis en place. Vous verrez vite s’il est en mesure de proposer par écrit des choses concrètes et précises, ou pas.

Est-ce que les produits biocides utilisés par les différents prestataires se valent ?
Tout d’abord, demandez à votre prestataire s’il utilise un produit nettoyant ou un produit bactéricide/virucide. Même si les deux prestations sont utiles, elles ne sont pas comparables.
Au sujet des biocides, nous n’avons pas encore assez de recul pour déterminer quels sont les produits les plus efficaces contre le coronavirus Covid-19. Ceci dit, il serait logique de privilégier les biocides qui ont donné de bons résultats lors de précédentes épidémies de coronavirus comme la grippe H1N1.
Mieux vaut également choisir des biocides homologués pour des environnements sensibles comme les hôpitaux ou les maisons de retraite. Dans le cadre d’un devis, demandez donc au prestataire d’indiquer par écrit quel type de produit virucide il s’engage à utiliser. Vous pourrez ensuite trouver quelques informations utiles sur internet.

Existe-t-il différentes façons de procéder à une désinfection ?
Oui, une société qui n’est pas experte en désinfection va proposer de faire un nettoyage de la zone, en utilisant des produits de nettoyage classiques ou de simples lingettes. Ce n’est pas inutile, mais ce n’est pas non plus une intervention de désinfection à proprement parler.
Les professionnels de la désinfection, eux, vont utiliser des procédés plus sophistiqués, des produits biocides adaptés, des moyens techniques tels que des vaporisateurs ou pulvérisateurs, et mettront en œuvre des protocoles précis. S’il est bien équipé, le prestataire sera en mesure de choisir les méthodes le plus adaptées à un environnement donné.

Pour Tech-Way, quel est le juste prix que vous évoquiez ?
La crise sanitaire est telle que les prestataires doivent être à la hauteur des enjeux. En aucun cas, il ne faut profiter de la détresse des gens ou faciliter la tâche à ceux qui seraient tentés de le faire.
Nous restons donc très transparents sur nos tarifs, pour permettre aux clients d’avoir un repère. À titre d’exemple, une intervention de désinfection par pulvérisation dans un hall d’immeuble coûtera en moyenne autour de 150 € TTC. Pour un immeuble complet, d’une surface de 1000 m², le budget devrait se situer entre 600 et 800 € TTC. Si on vous demande plusieurs milliers d’euros, méfiez-vous !

Un dernier conseil ?
Pour vos besoins en désinfection liés au coronavirus, demandez un second devis, en particulier si le premier est très éloigné de l’ordre de grandeur que je viens d’indiquer. Au moins, vous pourrez choisir votre prestataire sereinement.