Actualité

Comment bénéficier de la nouvelle aide à la rénovation thermique ?

« Habiter Mieux Agilité » : c’est une nouvelle aide financière lancée par l'Anah début 2018 qui s'adresse aux propriétaires souhaitant réaliser des travaux de rénovation thermique urgents dans leur maison. Elle vient s’ajouter à d’autres dispositifs et subventions : un vrai coup de pouce !

L'Agence nationale de l'habitat (Anah) étend encore l'offre du programme Habiter Mieux, qui permet de financer les travaux de rénovation énergétique des propriétaires occupants aux revenus modestes. Depuis janvier, une nouvelle aide baptisée « Habiter Mieux Agilité », qui peut aller jusqu'à 10 000 euros, « répond soit à une urgence, comme changer un système de chauffage défectueux, soit à la décision du propriétaire de faire ses travaux par étape », précise l'Anah.

Elle permet de financer « l'un des trois travaux identifiés comme les plus efficaces » : changement de chaudière ou du mode de chauffage, isolation de combles aménagés ou aménageables, isolation des murs. Une seule obligation : ces travaux doivent être réalisés par une entreprise reconnue garant de l'environnement (RGE).

Quelles conditions ?

Vous pouvez bénéficier de cette aide à la rénovation thermique si votre logement est achevé depuis au moins quinze ans et que vous l'occupez à titre de résidence principale (au moins huit mois par an). Il doit être situé en France métropolitaine et n'avoir fait l'objet d'aucun financement public, comme un prêt à taux zéro par exemple. Après les travaux, vous devrez continuer à l'occuper comme résidence principale pendant au moins six ans.

Quelles conditions de ressources ?

Ce sont les mêmes que pour toutes les aides de l'Anah destinées aux propriétaires occupants, qui distinguent deux catégories de ménages : ceux aux ressources dites « très modestes » (plafond de 14 508 € annuels en province, 20 079 € à Paris, pour une personne seule, 21 217 à 29 471 € pour un couple) et ceux aux ressources dites « modestes » (18 598 € en province, 24 443 € à Paris, pour une personne seule; 27 200 à 35 875 € pour un couple.) En fonction de ces deux catégories, le montant de l'aide varie.

Quel cumul ?

Cette nouvelle aide est cumulable avec le crédit d'impôt transition énergétique (CITE), l'éco prêt à taux zéro (Eco-PTZ) et la vente des certificats d'économie d'énergie obtenus grâce aux travaux. « Si l’on additionne tous ces dispositifs d’accompagnement financier, la somme des aides peut avoisiner 70 %, voire 80 % du montant total des travaux », se félicite le Directeur général adjoint de l’Anah, Christian Mourougane. Cela devrait aider à accélérer le programme de rénovations énergétiques, avec un objectif fixé à 75 000 logements par an.

À découvrir également
copropriété - L'appel de fonds
L'appel de fonds
Charges de copropriété, tantièmes, quote-part, appels de fonds travaux, appels exceptionnels, etc... Pas toujours facile de comprendre les appels de fonds quand on est copropriétaire. Pour comprendre l'appel de fonds dans son ensemble, Foncia vous a préparé une foire aux questions sur le sujet.Lire la suite
Un syndic peut-il empêcher le versement du prix de la vente d’un bien immobilier au vendeur ?
Un syndic de copropriété a la responsabilité juridique et financière de l’immeuble dont il assure la gestion. À ce titre, il bénéficie d’un droit d’opposition au versement du prix de vente d’un bien au vendeur, quand celui-ci n’est pas à jour du paiement de ses charges.Lire la suite