Que fait le syndic en période de confinement ?

30/04/2020 Copropriété

Si le métier de syndic est globalement resté le même depuis la loi du 10 juillet 1965, la façon de l’exercer a évolué au fil du temps, des changements sociétaux et des progrès technologiques. Aujourd’hui, même en période de confinement, le numérique permet au syndic de remplir ses missions et de continuer à prendre soin de la copropriété… à quelques exceptions près.

Grâce à des outils de vidéoconférence comme Fuze, utilisé par Foncia, les membres du conseil syndical peuvent se réunir dans le respect des règles de distanciation, sans être gêné dans leur travail par les gestes barrières. Ainsi, les assemblées générales des copropriétaires qui auront lieu après le déconfinement peuvent d’ores et déjà être préparées de manière dématérialisée, pour plus d’efficacité. La loi française permet même d’organiser désormais ces assemblées générales à distance, avec des outils similaires, un principe déjà testé avec succès par Foncia. De quoi ouvrir de nouvelles perspectives, alors que nos habitudes vont rester bouleversées encore quelque temps.

Même si les agences et les bureaux des syndics restent fermés, ou ouverts sur rendez-vous, l’ensemble des informations relatives à la vie de la copropriété est dès à présent numérisé et disponible sur des espaces client en ligne, comme MyFoncia. On y trouve les contrats, les documents comptables, les différents modes de paiement en ligne (gratuits et sécurisés), les relevés de charges… et bien sûr les coordonnées de son syndic. Foncia propose même de souscrire au service E-reco, pour y recevoir les convocations et procès-verbaux habituellement expédiés par lettre recommandée.

Le confinement limite les interventions de prestataires extérieurs dans les immeubles, ce qui repousse à plus tard les chantiers non urgents, mais certaines missions essentielles continuent dans le respect des gestes barrière et des consignes sanitaires, à commencer par l’entretien des parties communes et la gestion des ordures ménagères. Comme en temps normal, le syndic commande et supervise ces prestations.

Le digital permet également aux personnes vivant dans les immeubles de conserver un lien avec leur gestionnaire de copropriété, alors même que les visites régulières et les assemblées générales sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Les relations humaines, un aspect essentiel du métier de syndic, qui ne s’arrête jamais, même en période de confinement !