Les règles autour du mandat confié à une agence immobilière

12/09/2018 Transaction

Les règles autour du mandat confié à une agence immobilière: mandat simple, mandat semi-exclusif, mandat exclusif quels sont leurs avantages et lequel choisir ?

Le constat actuel : 68% des ventes immobilières sont conclues par l’intermédiaire d’agences immobilières, 13% par l’intermédiaire des notaires ou par l’entremise occasionnelle de non professionnels et 9% directement entre particuliers.

Les Français sont tentés de vendre leur bien en direct, mais l’expertise des agences immobilières reste précieuse pour conclure et sécuriser une vente immobilière.

L’agence immobilière prend en charge l’intégralité des démarches : de la rédaction de l’annonce à la gestion des visites en passant par les nombreuses formalités qu’il faut effectuer jusqu’à la signature de l’acte authentique de vente.

Le professionnalisme de l’agence immobilière permet à son client de gagner en temps et en efficacité  et d’accéder rapidement à une bonne visibilité du bien sur le marché.

Pour pouvoir confier la vente de votre bien immobilier à un agent immobilier, vous devez au préalable signer un mandat. En effet, la profession d’Agent Immobilier est réglementée par la loi Hoguet ; cette loi rend obligatoire le mandat préalable à toute vente. C’est donc ce document qui donne pouvoir à l’agent immobilier pour s’occuper de la vente de votre bien.

Si le mandat de vente n’est pas signé dans l’agence, le vendeur dispose d’un délai de 14 jours à compter de la signature du contrat pour se rétracter.

Il existe 3 types de mandats de vente : simple, semi-exclusif, exclusif.

Quelle est la différence ?

Le mandat simple est un contrat qui de prime abord semble présenter le plus de souplesse car le vendeur demeure libre de procéder par lui-même ou par l’intermédiaire d’une autre agence à la recherche d’un acquéreur.

Cependant, les résultats prouvent que cette apparente flexibilité présente des effets pervers préjudiciables à la vente effective du bien à un prix optimal.

Ces effets sont les suivants :

  • multiplicité des interlocuteurs,
  • paupérisation du bien,
  • défaut d’apposition de panneaux sur le bien (meilleur vecteur de vente aujourd’hui),
  • pas de boitage trop ciblé (votre bien est partout et l’effet peut être inverse : ce bien n’est-il pas difficile à vendre ?),
  • moins de capacité d’investissement publicitaire,
  • diminution du prix de vente car le client va négocier plus,
  • multiplication des visites car pas de ciblage des acquéreurs,
  • dossiers qui ne vont pas au bout pour défaut de financement…

L’autre effet pervers d’une multidiffusion réside dans l’impact désastreux de l’image du bien, voire même des variations de prix qui sèment le doute chez les acquéreurs qui se posent des questions sur la qualité du bien. Veillez donc à la cohérence des annonces dans leurs descriptions et leurs prix.

Le Mandat semi-exclusif par lequel le vendeur confie à un seul professionnel la mise en vente du bien immobilier. Contrairement à l’exclusivité, le propriétaire garde la faculté de vendre directement par lui-même.

Dans ce cas le mandataire effectue pour son client toutes les formalités du compromis de vente et la commission du mandataire est réduite de 50%.

Le mandat exclusif permet de confier à un seul et unique agent immobilier le soin de trouver un acquéreur.

Cette formule contractuelle présente les avantages suivants :

  • d’avoir un seul interlocuteur sur le bien, de pouvoir éventuellement lui donner les clefs,
  • de mettre en œuvre une promotion optimale : panneau « à vendre », pôle position sur Seloger, prospectus sur le bien dans les alentours,
  • d’offrir aux vendeurs des conseils et un reporting personnalisé sur le suivi de l’action de vente,
  • de valoriser le bien immobilier sur le marché.

En conclusion : l’exclusivité donne l’obligation à l’agent immobilier de vendre votre bien dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions. Vous pouvez exiger de sa part encore plus de réactivité et de suivi.

Dans le cadre d’un mandat exclusif, votre bien devient la priorité du mandataire.

Statistiquement un bien rentré en mandat exclusif se vendra plus rapidement qu’un mandat simple.« 77% des vendeurs ayant choisi le mandat exclusif signent une promesse de vente en moins de 3 mois contre 55% pour les vendeurs ayant opté pour le mandat simple. Ainsi 75% des vendeurs qui ont fait le choix du mandat exclusif se disent satisfaits contre 59% pour ceux qui ont signé un mandat simple »(source MeilleursAgents.com)