Immobilier 2.0 : La révolution Digitale est en marche

02/07/2018 Actualité

«Notre économie, nos structures, nos systèmes, nos usages, sont en train de muter», constate Juliette Hamelin, qui a conduit pendant six mois une étude sur l'impact du digital dans le cadre de l’Observatoire des métiers de la Branche de la promotion immobilière.
C'est un facteur d'évolution important, pour l'ensemble de l’économie et de la société. Comme tous les autres secteurs, la promotion immobilière est impactée par ces évolutions. De la vente de produits, nous irons vers la vente d’un service intelligent. Le client deviendra « co-concepteur » de son logement, les besoins d’usage pourront être prédits précisément, le bâtiment s’intégrera mieux dans le milieu urbain. »

 Une gestion d’immeuble en temps réel

Cette évolution amène non seulement les promoteurs, mais aussi tous les acteurs de l’immobilier, des vendeurs aux gestionnaires, à revoir leurs façons de travailler pour entrer dans une ère interactive. Aux centre d’appels et «bulles de vente» succède la visite virtuelle en 3D, les agences numériques proposent des plans et des contrats dématérialisés. « Le digital devient nouvel ambassadeur de marque, et source de nouveaux clients, remarque Juliette Hamelin. Il débouche aussi sur une gestion digitalisée de la copropriété, qui fera à terme évoluer le syndic traditionnel. » Une analyse partagée par Jeremy Giacomini, directeur digital chez Foncia. « Le digital permet de créer du lien entre nos clients, nos fournisseurs, et les gestionnaires de nos immeubles ».Un exemple ? « S’il survient un incident dans une de nos copropriétés, il peut être immédiatement notifié par SMS ou par mail à tous les habitants de l’immeuble, ce qui évite de recevoir des dizaines d’appels inutiles à l’agence. Le gestionnaire peut se consacrer à en gérer rapidement la résolution, grâce à un échange facilité et dématérialisé avec nos fournisseurs. Ceux-ci nous envoient un devis dématérialisé, qui peut  être transmis immédiatement au conseil syndical, qui le valide via son extranet, et ainsi déclencher une intervention du prestataire dans les meilleurs délais. Nos clients sont informés en temps réel du progrès des actions en cours dans la copropriété. Ainsi, l’usage du digital permet une simplification des processus existants et un gain de temps pour tous ! »

Des projets pilotés sur le terrain

L'organisation du travail est aussi impactée par ces nouveaux usages numériques.
Jérémy Giacomini nous donne quelques exemples : «Grâce au déploiement de ces outils auprès de tous nos collaborateurs, ils peuvent ainsi informer nos clients en temps réel. Un exemple, le code de l'immeuble change, les habitants de l'immeuble recevront le nouveau code sur leur appli MyFoncia (En cours de lancement, sortie prévue dès le printemps prochain). C'est un nouveau canal de communication, nous proposions déjà à nos clients d'aller sur le site MyFoncia, ils bénéficieront également de l'appli sur leur smartphone pour encore plus de praticité. L’assemblée générale (AG) évolue également, ainsi le recommandé classique de convocation à l’AG de l’immeuble est remplacé par un e-recommandé reçu par email par les propriétaires qui accuseront réception via leur extranet client l'appli sur leur smartphone.

Une appli destinée aux vendeurs Foncia est également en cours d’étude, pour leur permettre de faire des retours immédiats sur les visites menées avec les clients... »
Le même type d'outils que ceux utilisés par les promoteurs les plus innovants : "On a une appli baptisée Immodesk, partagée par tous nos vendeurs, explique ainsi Marc de la Fournière, gérant de la société bretonne Sévéa Immobilier. Cela leur permet d'échanger en temps réel, sur le terrain, tous les documents nécessaires : éléments techniques, plans de vente, défiscalisation. La version suivante permettra aussi à l’architecte et à nos clients d’accéder à ces éléments à distance. Ils pourront ainsi suivre en temps réel l’avancement du projet, voir des photos du chantier, consulter les appels de fonds, être informé des étapes : c’est un véritable outil pédagogique pour nos clients - en majorité, ils achètent un seul logement dans toute leur vie ! C’est à nous de les informer et de mettre en place un outil qui accompagne, aide, explique, en temps réel, et les prévienne des étapes importantes dans l’avancée du chantier. » A terme, chacun pourra conserver, sur une tablette fournie avec le logement, toutes les informations concernant ce dernier…de l’acte d’achat jusqu’à la consommation énergétique en temps réel en passant par les coordonnées du plombier !

 Visites virtuelles, dans l’ancien aussi

Et si les promoteurs convertis au digital, utilisent aussi les tablettes pour plonger leurs clients dans la réalité virtuelle de leur futur appartement, ils ne sont plus les seuls à exploiter les possibilités de la 3D ! « Nous avons été les premiers à proposer des plans en 3D de nos biens dans l’ancien, avec le lab Explorimmo », se félicite Jérémy Giacomini. «Auparavant, c'était un outil de promoteur pour les visites de biens neufs; nous l'avons rendu accessible à l'ancien. On peut ainsi voir le logement en volume, le visiter et même l'imaginer après rénovation, grâce au home staging virtuel... cela permet aux clients de se projeter et de mieux voir les atouts de biens un peu défraîchis ! »
Gain de temps précieux, ils peuvent visiter le logement qui les intéresse en cliquant simplement sur une annonce du site Foncia ou Explorimmo. Mais la visite virtuelle peut aussi concerner les gestionnaires de copropriétés : « Grâce à notre appli, ils peuvent aller sur le terrain et contrôler tous les points, valider le compte rendu généré automatiquement et l'envoyer automatiquement au client. » Quant aux vendeurs Foncia, ils sont également équipés pour être mobiles : « Nous avons réformé complètement notre organisation de la transaction, en déployant plus de 1000 tablettes et PC hybrides dans le réseau, afin qu'il n'y ait plus de sédentaires parmi nos conseillers immobiliers », révèle Jeremy Giacomini. "Foncia est très engagé dans le digital depuis plusieurs années, et a racheté plusieurs start ups comme Primaliance, premier portail spécialisé dans les SCPI, ou Somhome, véritable site de rencontres entre un bailleur et son futur locataire, les mettant en relation directement... Nous sommes également attentif à garder une proximité par la relation humaine : le risque serait de vouloir à tout prix faire du digital pour le digital ! Il faut toujours que ce soit pertinent, que ça apporte un vrai plus, en créant du lien... »