Les 10 plus belles maisons d’artistes devenues des musées

17/05/2017 Actualité

Alors que se tient le 20 mai la 13ème édition de la Nuit européenne des musées, nous vous proposons une sélection, subjective, de maisons d’artistes, peintres, musiciens et écrivains, toutes devenues des musées. Autant d’endroits superbes qui sont aussi prétextes à de sympathiques escapades culturelles…

  • Château de Monte-Cristo, demeure d’Alexandre Dumas, à Port-Marly dans les Yvelines

Alexandre Dumas a 42 ans lorsqu’il demande à l’architecte Hippolyte Durand de lui construire un château de style Renaissance sur les coteaux de Port-Marly, dans un parc de neuf hectares. Trois ans plus tard, en 1847, la demeure de trois étages, avec tourelles, boudoirs, salons et chambres, est édifiée et donne lieu à une exceptionnelle pendaison de crémaillère. Grottes et rocailles sont disséminées dans le superbe jardin. Son cabinet de travail, qu’il appelait son « château d’If » est lui installé dans un petit bâtiment distinct et gothique. Pour l’histoire, l’auteur des « Trois Mousquetaires » y vivra peu puisqu’il sera contraint de vendre l’ensemble dès 1848, ruiné par son théâtre. Reste un endroit à la mesure de cet immense écrivain, sublimement restauré jusqu’en mai 2016. Indispensable. 

http://www.chateau-monte-cristo.com/main/

Voici tout juste 40 ans, le poète Jacques Prévert disparaissait. Alors même que de nombreux ouvrages célèbrent son œuvre, visiter la maison dans laquelle il a vécu les sept dernières années de sa vie éclaire d’un autre jour la personnalité de l’auteur de « Paroles ». Aménagée par son grand et talentueux ami Alexandre Trauner, décorateur de cinéma, cette demeure conviviale abrite en particulier son atelier. Après ses années passées à Paris, à partager notamment la grande terrasse au-dessus du Moulin Rouge avec Boris Vian, Jacques Prévert avait choisi ici un lieu exceptionnel, entouré de paysages remarquables.

http://www.cherbourgtourisme.com/decouvrir/visites-en-cotentin/lieux-de-visites/172333-maison-jacques-prevert

  • Hauteville House, maison de Victor Hugo à Guernesey

Certes, l’auteur des « Misérables » est surtout connu pour avoir vécu seize dans un appartement au deuxième étage du 6, place des Vosges, à Paris. L’endroit, qu’il louait, est devenu un musée. Mais il ne faut pas négliger que, grâce au succès des « Contemplations », l’immense auteur fut le propriétaire d’une seule demeure, située à Guernesey, dans les îles anglo-normandes. C’est en effet à Hauteville House, dans cette maison de cinq étages, qu’il passa les quinze dernières années de son long exil, de 1856 à 1870. Les styles s’y mêlent, foisonnants à l’image de ses romans. Aujourd’hui, l’état de la maison se dégrade mais une visite s’impose.

http://maisonsvictorhugo.paris.fr/fr/musee-collections/visite-de-hauteville-house-guernesey

  • Maison de Balzac, dans le 16ème arrondissement de Paris

Endetté tout au long de son existence, l’auteur de « La comédie humaine » a passé sept ans de sa vie, de 1840 à 1847, dans cette maison située dans ce que l’on appelait encore à l’époque le village de Passy. Il avait choisi cette demeure en raison de ses deux entrées, qui lui permettait de fuir ses nombreux créanciers. Il y habitait d’ailleurs sous un faux nom… Aujourd’hui, sur trois niveaux, le musée propose de nombreux manuscrits et objets ayant appartenu à Honoré de Balzac. Un dispositif ingénieux permet aux jeunes dès 8 ans de s’intéresser à cet indispensable auteur.

http://maisondebalzac.paris.fr

Vivant avec une femme mariée, le célèbre peintre fondateur de l’impressionnisme décide de quitter le Paris bien-pensant de 1883 et s’installe à Giverny, dans une maison de paysan comprenant un jardin potager ainsi qu’un verger. Claude Monet va réaménager l’ensemble et y passer 43 années de sa vie, jusqu’à son décès en 1926. L’endroit comprend plusieurs intérêts, puisqu’au-delà de la maison en elle-même, qui permet d’approcher la vie du peintre, les sublimes jardins, connus notamment pour le pont japonais et ses couleurs exceptionnelles, raviront les visiteurs de tous les âges, sans exception.

http://fondation-monet.com

Le peintre impressionniste s’installe dès 1903 à Cagnes-sur-Mer dans les Alpes-Maritimes, à la recherche d’un climat doux en raison de ses nombreux problèmes de santé. Mais c’est en 1907 qu’il fait l’acquisition des trois hectares du Domaine des Collettes, charmé par son oliveraie et sa fermette. Il y fait construire une vaste demeure de style provençal et deux ateliers. Onze ans durant, il y exécutera peintures et sculptures, entouré de sa femme et de ses trois enfants, jusqu’à sa disparition, fin 1919. Le musée y propose quelques-unes de ses toiles dans une douzaine de pièces restées « dans leur jus », auxquelles s’ajoutent des œuvres d’autres peintres.

http://www.cotedazur-tourisme.com/culturel/musee-renoir-cagnes-sur-mer-N4fiche_PCUPAC0060000004-rub_1.html

L’auteur du Boléro passa les seize dernières années de sa vie dans cette modeste maison de Montfort-l’Amaury, de 1921 à 1937. Il y a d’ailleurs composé la majeure partie de ses œuvres. Depuis cette demeure, on aperçoit toute la commune ainsi que la forêt de Rambouillet, ce qui lui vaut son nom de « Belvédère ». Aujourd’hui, les visites s’y font en petites groupes, en raison de l’exiguïté des lieux, et permettent de découvrir, outre le piano du maître, de nombreux objets insolites lui ayant appartenu ainsi que son exotique jardin japonais.

http://www.fondationmauriceravel.com/fr/venir-visiter-le-belvedere/

Le poète fit l’acquisition de cette ancienne dépendance du château de Milly-la-Forêt en 1947 avec son ami Jean Marais. Il y résidera pendant 17 ans et y décèdera en 1963. Les pièces à visiter, à savoir le salon, sa chambre et son bureau, sont restées telles quelles. S’y ajoute une salle d’exposition des portraits et œuvres de Jean Cocteau. La région ayant attiré de nombreuses personnalités au cours du XXème siècle, les plus curieux pourront faire quelques kilomètres de plus pour se rendre dans la commune voisine de Dannemois, qui abrite le moulin d’un autre célèbre artiste français, Claude François…

http://maisoncocteau.net
https://www.moulindeclaudefrancois.info

  • La Vallée-aux-Loups, maison de Chateaubriand à Châtenay-Malabry, dans les Hauts-de-Seine

L’auteur des « Mémoires d’outre-tombe » occupa cette superbe demeure de 1807 à 1818. C’est d’ailleurs ici qu’il rédigea la majeure partie de cette somme célèbre. On lui doit en outre l’aménagement du domaine et la création du parc de la Vallée-aux-Loups, qui s’étend sur 14 hectares. Grand écrivain mais ministre plus discutable, il dût s’en défaire deux ans après avoir perdu son maroquin. Le musée propose aujourd’hui des documents sur l’écrivain ainsi que du mobilier d’époque.

http://maison-de-chateaubriand.hauts-de-seine.fr/web/chateaubriand/accueil

  • Propriété Caillebotte, à Yerres, dans l’Essonne

Cette dernière demeure-musée, qui vient d’être entièrement rénovée, ne rouvrira ses portes que le 10 juin 2017, après vingt ans de travaux. Propriété de la famille du peintre impressionniste depuis 1860, le domaine s’étend sur quelques 20 hectares, et comprend une superbe villa, une orangerie, un chalet ou une chapelle, entre autres… De nombreuses vues de ce parc ont d’ailleurs inspiré le peintre. Dans la seconde partie du XXème siècle, cette demeure a été transformée en bureaux mais a donné lieu à une restauration ambitieuse qui mérite le détour.

http://proprietecaillebotte.com