Quand faire appel aux Bâtiments de France ?

28/02/2017 Actualité

Si les premiers architectes des Bâtiments de France doivent leur existence à François Ier au XVIème siècle, leur statut a beaucoup évolué au cours des siècles mais leur mission reste identique : protéger le patrimoine architectural de l’Hexagone. Explications.

Voici un peu moins de cinq cents ans, François Ier créait le corps des surintentants des Bâtiments du Roi, chargé de la création et de l’entretien des nombreux palais et châteaux de France. En 1907, chaque département est doté d’un architecte responsable de l’entretien des monuments historiques. Mais il faut véritablement attendre 1946, au sortir de la seconde guerre mondiale, pour que le statut de ces architectes des Bâtiments de France soit précisé : ils constituent depuis cette date un corps de fonctionnaires, appointés par l’Etat, ne percevant donc pas d’honoraires sur le montant d’éventuels travaux.

Un rôle de conseil et de contrôle

Aujourd’hui, en plus de sauvegarder le patrimoine immobilier français, les Architectes des Bâtiments de France regroupent des professionnels qualifiés non seulement pour les bâtiments classés mais également pour les paysages et, plus récemment, en charge de l’urbanisme en général. Depuis 2009, ils n’interviennent plus en tant que maîtres d’œuvre sur les monuments classés, sauf ceux qui appartiennent évidemment à l’Etat. En pratique, il est fort peu fréquent d’avoir à entrer en contact avec ces fonctionnaires. A moins d’avoir acquis un bien classé, ou situé à proximité immédiate d’un monument historique, voire d’un édifice religieux. Attention également aux sites gérés et protégés par le ministère de l’Environnement, qui a le pouvoir de missionner ces architectes. A l’occasion d’une rénovation, d’une modification d’un tel site, chacun peut demander des aides de l’Etat. C’est alors qu’interviennent les Architectes des Bâtiments de France : ceux-ci peuvent vous conseiller, doivent donner leur aval et assurer ensuite un rôle de contrôle des travaux effectués.