Cinq conseils pour bien préparer sa maison avant l'hiver

02/07/2018 Actualité

Avec l'automne, on rallume les radiateurs et on traque les courants d'air ! C'est le moment de vérifier les points faibles de votre maison : n'attendez pas les grands froids pour procéder à l'entretien des éléments défectueux et faire réaliser les petits travaux qui peuvent être indispensables... pour rester au chaud tout l'hiver !

1. La toiture

Observez-là de l'extérieur : si des tuiles sont manquantes, abîmées ou cassées, si de la mousse ou des lichens se sont installés, faites vérifier l'étanchéité du toit par un professionnel. Profitez-en pour faire nettoyer vos gouttières – si vous décidez de le faire vous-mêmes, prenez des précautions pour ne pas glisser du toit, surtout s'il est haut ! Si elles sont obstruées par des feuilles mortes, cela peut gêner la bonne évacuation des eaux de pluie.

2. La chaudière et les radiateurs

Programmez la visite d'entretien annuel de la chaudière au gaz ou au fuel, le ramonage des appareils au bois (cheminées, poêles, inserts). Purgez les radiateurs si nécessaire, vérifiez que le circuit fonctionne correctement. S'il vous faut changer des éléments de l'installation, c'est le moment : n'attendez surtout pas le cœur de l'hiver; c'est quand il fait le plus froid que les chauffagistes sont débordés !

3. Les fenêtres et baies vitrées

Ce sont souvent, dans la maison, les points faibles de l'isolation : toutes les ouvertures peuvent être sources de déperditions thermiques très importantes. Commencez par les nettoyer – vitres mais surtout menuiseries : des saletés peuvent gêner la bonne fermeture. C'est aussi l'occasion de vous rendre compte de celles dont les encadrements sont défaillants, abîmés, trop anciens (plus de quinze ans) ou sans doubles vitrages... et de penser à les changer !Des aides financières existent.

4. Les portes

Leur calfeutrage peut se dessécher et se craqueler avec les années : s'il ne joue plus son rôle, pensez à remplacer les joints pour gagner en confort et chaleur ! Un bas de porte peut être utile, mais veillez quand même à ne pas trop calfeutrer votre maison : l'air doit circuler et être renouvelé ; bien isoler... mais pas trop, afin de ne pas empêcher l'air de circuler et de se renouveler, c'est la difficulté en hiver ! Ne bouchez pas les grilles de ventilation, même s'il fait froid !

5. Les détecteurs

Les DAAF (détecteurs autonomes avertisseurs de fumée) sont désormais obligatoires. Mais l'hiver, avec le retour du chauffage, les détecteurs de monoxyde de carbone sont également très utiles : ce gaz est inodore... et peut être mortel. Un détecteur couvre en général 50 à 60 m2 et coûte entre 15 et 30 euros. Il faut aussi penser à vérifier que tous vos détecteurs fonctionnent bien, et ont des piles en état de marche – généralement, ils vous avertissent lorsque celles-ci faiblissent !

Et vous pouvez également optimiser votre facture d’énergie