Où passer ses vacances ? Dix villes, dix idées originales

29/12/2017 Actualité

1.La Baule
De Pornichet au Pouliguen, sa plage de sable fin, qui court sur 9 km, est l'une des plus longues d'Europe. Sa baie somptueuse a attiré hôtels prestigieux, villas historiques disséminées dans la pinède, célébrités. Vous pourrez y faire de longues promenades à marée basse, et vous y baigner en toute sécurité à marée haute, dans une mer calme qui offre de magnifiques paysages, avec des criques qui se succèdent tout au long du sentier côtier. Amateurs de sports nautiques, dériveur, kite-surf, surf et paddle, La Baule est faite pour vous ! Amoureux d'architecture, vous pourrez admirer ces villas aux pignons travaillés, bow-windows et frises de mosaïque, qui font la réputation de La Baule depuis 150 ans. Gastronomes, vous ne manquerez pas d'aller faire un tour au marché et sous les halles de Pornichet... sans oublier l'escale obligatoire chez Manuel, pour goûter ses célèbres Niniches !

2. Cavalaire, Sainte Maxime, Fréjus
On ne présente plus la mythique Côte d'Azur, son ciel bleu assuré, ses célébrités, ses cigales, son soleil... Entre Le Lavandou et Saint-Tropez (à dix-huit kilomètres) Cavalaire-sur-Mer se fait plus discrète que ces stations "showbizz", mieux adaptée aux familles en quête d'activités mais aussi de tranquillité. Labellisée Famille Plus depuis 2009, elle offre une baie magnifique, avec 4 km de plages de sable fin, des terrains de beach volley et de tennis, des balades à pied le long de sentiers marins, des aires de jeux et divertissement dans la ville, des structures sportives et culturelles pour tous les âges et tous les goûts. Elle a aussi été la première station nautique à obtenir le label France Station Nautique au niveau trois étoiles, en 2008. Non loin de là, dans ce beau Golfe de Saint Tropez, vous pouvez aussi opter pour Sainte Maxime, ses six kilomètres de plage de sable et son théâtre de la mer; ou pour Fréjus, également réputée pour ses activités nautiques, mais aussi pour les richesses de son patrimoine historique et artistique, à découvrir !

3. Gruissan, Les Aygades, Narbonne Plage
A l'embouchure de l'Aude, battue par les vents qui font la limpidité du ciel et le bonheur des surfeurs, la plage de sable, immense, se déroule sans interruption jusqu'à Leucate, en passant par de charmantes discrètes comme Saint-Pierre La Mer ou Les Aygades, par la belle romaine aux vestiges historique, Narbonne, ou encore par la star cinématographique de ce Golfe du Lion : Gruissan. Adossé au magnifique massif de La Clape (site classé et préservé) ce joli village de pêcheurs, entre mer et étangs, se vit adjoindre à la fin des années 60 un port de plaisance, dans le cadre de la mission d'aménagement touristique du Languedoc qui vit aussi la création du Cap d'Agde. Mais c'est en 1986 qu'il accéda brusquement à la célébrité avec l'inoubliable film 37°2 le matin, réalisé par Jean-Jacques Beinex. La fameuse plage des Chalets, avec ses maisons à pilotis, devint un "spot" à la mode, et depuis, la ville s'est beaucoup développée, autour de son port piétonnier, qui évoque en miniature celui de son grand rival du département voisin, le Cap d'Agde. Moins de foule ici, mais une ambiance bon enfant, très familiale, beaucoup de cerfs volants et de voiles... Gruissan est d'ailleurs une étape du Tour de France à la Voile. Outre les plaisirs de la plage et du soleil, vous y trouverez, comme chez ses petites soeurs moins connues, beaucoup d'activités et de balades, jusque dans cet arrière pays sauvage et boisé qui regorge de randonnées et de propriétés viticoles.

4. Grand Bornand
La montagne, ce n'est pas que le ski : au Grand Bornand, les remontées mécaniques ouvrent en été pour vous amener au départ de belles balades et activités ! A plus de 2000 m d'altitude, le sommet du Lachat est le point culminant du domaine skiable l'hiver, et le point de départ de superbes randonnées pédestres ou en VTT l'été, mais aussi une aire de décollage réputée pour le vol libre. Un panorama exceptionnel vous dévoile à 360° les massifs du Jura, des Bauges, du Chablais, des Bornes, des Aravis et du Bargy ainsi le Mont-Blanc et les plus hauts sommets des Alpes. Entre lacs et montagnes, de belles excursions vous attendent, mais aussi des découvertes gastronomiques sur les marchés locaux, dans les fermes et les refuges d'alpage – où vous pourrez tout apprendre sur la fabrication du reblochon. Dans les environs, vous pourrez découvrir les belles villes d'Annecy, Aix les Bains ou même Genève, visiter leurs riches monuments, flâner sur les bords de leurs lacs, mais aussi vous y baigner... et déguster les perchettes qui y abondent et font merveille en petite friture !

5. Cap d'Agde
Le Cap d'Agde, ce n'est pas qu'un camp naturiste – le plus grand d'Europe; c'est aussi la plus grande station balnéaire de France ! Et si les écrits de Houellebecq ont rendu célèbres les frasques libertines dans les dunes... nudistes, le Cap d'Agde est avant tout un lieu de tourisme jeune et familial. Plusieurs plages s'offrent à la baignade, des sables de l'immense plage Richelieu aux eaux transparentes de la Grande Conque – qui offre une belle promenade escarpée jusqu'au panorama des Deux Frères, grandes silhouettes de roche volcanique venues se figer dans la mer en ces temps anciens où Agde était un port grec, construit à l'ombre d'un volcan. On peut justement admirer les trouvailles archéologiques du lieu, au musée de l'Ephèbe – du nom de la statue de jeune dieu grec retrouvée au large. Les plus jeunes préfèreront glisser sur les toboggans de l'Aqualand, ou encore aller faire un tour sur l'île des Loisirs, pour se faire peur sur les manèges du Luna Park ou écumer les nombreuses boîtes de nuit – dont la fameuse Amnésia. Mais le Cap d'Agde, c'est aussi le plaisir des promenades sur un port entièrement dévolu aux piétons. On peut y boire des cocktails en regardant doucement se balancer les bateaux et retourner chez soi sans jamais croiser une voiture – ainsi que l'avaient souhaité les concepteurs de cette station moderniste, dans le début des années 70. Aujourd'hui, on la réinvente dans le même esprit, pour répondre notamment à l'inflation spectaculaire de son nombre d'habitants – y compris à l'année ! L'architecte Jean-Michel Wilmotte vient de dévoiler ses "engrenages", quatre grands bâtiments circulaires en forme d'arènes végétalisées, qui devraient bientôt marquer l'entrée de cette station balnéaire de l'Hérault, toujours d'avant-garde.

6. Corlay
La petite ville de Corlay (Korlé en breton) est perdue en Centre Bretagne. On y passe tout au mieux pour aller à Carhaix (Carhez) ou Quimper (Kemper). S’y arrêter révèle de l’exploit. Même le château médiéval du XIIème sicle semble en ruine depuis toujours. Et on n’est pas loin de la vérité puisque ses « 6 grosses tours et plusieurs corps de logis sont presque tous ruinés » écrivait déjà Anne de Rohan en 1681… Ce qui n’empêche l’auteur de science fiction anglais Richard Cowper (de son vrai nom John Middleton Murry), d’en faire le décor de sa trilogie « Le testament de Corlay », « La moisson de Corlay » et « La route de Corlay ». Mais s’arrêter à Corlay, c’est aussi choisir un point central vers des balades au cœur de la Bretagne historique : l’abbaye de Bon Repos le long du canal de Nantes à Brest, les Forges des Salles avec son village du XVIII entièrement rénové et bien sûr la magnifique randonnée des landes de Liscuis et ses 3 dolmens incroyablement conservés. Sans oublier les célèbres courses de chevaux chaque 14 juillet !

7. Le Touquet Paris Plage
Dans le Nord, il n'y a pas que des corons... Il y a aussi des dunes, des pins, de belles et hautes villas bourgeoises entre mer et forêt. Et si le Touquet, l'une des premières stations balnéaires créées en France à la fin du XIXème siècle, pour répondre à la mode grandissante des bains de mer, semblait un peu assoupie entre ses pins... nul doute qu'elle soit en train de redevenir tendance ! En même temps que son prénom (qu'elle a promis de remettre à la mode) Brigitte Macron devrait sans aucun mal relancer "sa" ville, celle qui héberge la superbe résidence secondaire du couple présidentiel, celle qu'elle sillonne en vélo et mini-jupe, poursuivie par les paparazzi et les fans, celle où elle se rend pour voter, main dans la main, avec Emmanuel. Le Touquet a toujours été une station élégante, la voici désormais en voie de "peoplisation", attirant les foules et les journalistes à chaque déplacement du couple Macron. Elle saura néanmoins garder son charme familial, avec son immense plage longue de plus de douze kilomètres, bordée de dunes à l'infini, ses nombreux restaurants réputés ou décontractés, ses cafés face à la mer, ses belles boutiques où aller flâner après un après-midi de baignades, sans oublier casino et hippodrome réputés, pour ceux qui aiment jouer !

8. Padirac
Des vacances au fond du gouffre... ça vous tente ? Au coeur de la Vallée de la Dordogne,en bordure du Parc naturel régional des Causses du Quercy, Padirac est un village empli d'histoire, comme en témoignent son château, l’église Saint-Julien, la chapelle romane du 11ème siècle, la voie romaine et les nombreux dolmens des environs. Mais ce qui l'a hissé au rang des hauts-lieux du tourisme mondial, c'est son gouffre, exploré pour la première fois en 1889 par le spéléologue Edouard-Alfred Martel, et considéré comme l’une des plus grandes curiosités géologiques de France. Cavité naturelle d’un diamètre de 33 mètres et d’une profondeur de 75 mètres, ce puits gigantesque attire chaque année des centaines de milliers de visiteurs. Pendant l'été, le site organise d'originales "Soirées Explorateurs", qui offrent l'opportunité exceptionnelle de revivre les sensations de la découverte spéléologique, dans des conditions quasi-similaires : la descente s'effectue dans le noir à la seule lueur des lanternes et en se laissant guider en barque par le clapotis des gouttes sur la rivière souterraine... Après la visite, les nouveaux explorateurs auront le plaisir de partager un cocktail au fond du puits et d'échanger avec leurs guides sur les mystères de ce premier site naturel souterrain français ! Revenu à la surface, ne négligez pas l'exploration des alentours : Rocamadour, par exemple, est tout proche. Et la vallée de Dordogne regorge de merveilles archéologiques à visiter, mais aussi de superbes sites naturels et de délicieuses spécialités culinaires – foie gras en tête !

9. L'Isle sur la Sorgue
Certes, c'est la Provence, et c'est touristique, mais tout de même à l'écart des grands flux d'estivants qui se massent en bord de mer ! Cette jolie ville qu'on appelait autrefois la Venise Comtadine, en raison des nombreux bras de la Sorgue qui parcourent la ville, est devenue le paradis des chineurs : antiquaires et brocanteurs exposent toute l'année leurs trouvailles, avec en point d'orgue la grande foire internationale du 15 août. Mais on peut aussi visiter les vieux lavoirs et les moulins, avec leurs roues à aubes – la ville, qui abritait autrefois de nombreux tisserands, compta jusqu'à 70 moulins à aubes ! On y trouve aussi de très agréables terrasses de restaurants, avec vue sur l'eau - attention toutefois aux pièges à touristes, privilégiez le bouche-à-oreilles pour dénicher des endroits de charme. Le Relais de l'Isle, par exemple, un restaurant un peu en retrait, entre deux brocantes, où on déguste des plats remarquables ! Et ne négligez pas les visites incontournables aux alentours : Roussillon, un pittoresque village, et son "Sentier des Ocres", à travers d'anciennes carrières de ce minerai rouge dont vous apprendrez tous les secrets – et qui vous procurera l'étrange sensation d'une promenade dans un petit canyon de Far West; ou encore, Fontaine de Vaucluse, ce village qui a eu le privilège de donner son nom au département, et d'émouvoir les poètes – René Char comme avant lui Pétrarque chantèrent ses louanges. Sans oublier la belle ville d'Avignon !

10. Sessenheim
Pourquoi Sessenheim, et pourquoi pas Strasbourg (à une trentaine de minutes) ? Pour vous plonger au vrai cœur de l'Alsace – ses maisons à colombages, ses balcons fleuris - et vous amener jusqu'à la lisière de la frontière française, aux portes de la Forêt Noire bavaroise – Baden Baden n'est qu'à quelques encablures. D'ailleurs, le village de Sessenheim doit sa notoriété... au plus célèbre des poètes allemands : c'est ici que Goethe, alors étudiant en droit à Strasbourg, a vécu une idylle passionnée avec Frédérique Brion, fille du pasteur de Sessenheim, en 1770. Un amour qui fut naturellement l'objet de poèmes enflammés, mais aussi de lettres. Goethe y évoque "la plus charmante étoile de ce ciel campagnard" mais aussi la nature alsacienne, "vêtement vivant de la divinité". Le village l'a donc mis à l'honneur, avec en son centre une copie de son célèbre buste, sculpté par David d'Angersy, entourée de citations du poète, mais aussi d'hommages rendus par Napoléon ou Paul Valéry. Un ancien corps de garde restauré et remanié abrite des documents divers concernant la vie de l'écrivain. Enfin, si vous allez manger dans l'excellent restaurant gastronomique l'Auberge Au Boeuf (réservation conseillée !) vous pourrez visiter un musée privé créé en 1890 pour retracer les amours de Goethe et Frédérique (www.auberge-au-boeuf.fr) Pour revenir à des loisirs plus terre à terre, ne manquez pas de faire un tour au village de marques de Roppenheim, tout proche : l'un des plus agréables outlets de France, avec ses malls à ciel ouvert, ses façades et placettes de village alsacien, qui vient juste de fêter ses cinq ans !